Parmi les aménagements réalisés dans le cadre de la crise COVID, les pistes assurant la liaison entre Watermael-Boitsfort et Bruxelles-Ville via l'axe Hulpe-Delleur ont fait couler beaucoup d'encre. Leur utilité n'est pourtant pas à remettre en question, soulignent les sections GRACQ locales à l'adresse des autorités régionales et communales : non seulement ces pistes doivent être maintenues, mais leur sécurité doit en outre être renforcée.

Lors de son installation, cet aménagement a généré de longs débats, en raison de la suppression d'une bande de circulation automobile nécessaire à sa mise en œuvre. Le GRACQ constate pourtant que les problèmes de congestions existaient bien avant l'installation de la piste, et que le trafic routier s'est depuis rééquilibré, s'adaptant ainsi à la nouvelle configuration. 

Piste cyclable sur l'avenue Delleur

Le GRACQ souligne également que la nouvelle piste marquée — large, confortable, cohérente — répond à une situation initialement très problématique puisqu’il n'y avait aucun aménagement depuis la gare de Boitsfort vers Wiener et qu’une bonne partie des "pistes" existantes était en réalité des bandes étroites sur trottoirs défoncés, et donc tout à fait obsolètes.

Ancienne piste en trottoir, chaussée de la Hulpe

Il serait en effet inconcevable aujourd’hui de prévoir, sur un axe aussi stratégique, une bande cyclable en trottoir, source de conflit et d'insécurité pour les piétons et d'inconfort pour les cyclistes, étroite, jalonnée de bordures et insécurisée par les croisements, les sorties de parkings, les portières des voitures stationnées, et de plus totalement inadaptée pour les utilisateurs de vélos-cargos ou pour les parents qui tractent leurs enfants dans une charrette.

Des pistes à maintenir, des améliorations nécessaires

Les pistes en trottoir sont typiques d'une ville encore totalement tournée vers l'automobile et n'ont plus leur place en 2020. Le report modal vers le vélo doit être anticipé en prévoyant des aménagements qui permettront d'accompagner et d'encourager le développement du vélo. Le GRACQ Watermael-Boitsfort et le GRACQ 1000 Bruxelles appellent donc les autorités à maintenir ces pistes, qui assurent la liaison entre les aménagements de l'avenue Franklin Roosevelt et ceux du boulevard du Souverain, tout en y apportant les améliorations nécessaires :

  • Assurer la continuité de l'aménagement pour assurer une jonction sûre et confortable avec les pistes cyclables de l'avenue F.Roosevelt : les plans dessinés n'ont pas été entièrement réalisés sur le terrain pour garantir la fluidité du trafic routier ; 
  • Sécuriser les intersections, notamment le croisement avec Solvay, où beaucoup d'automobilistes coupent la route aux cyclistes sur la piste sans toujours s'en rendre compte ; 
  • Matérialiser la séparation avec la circulation automobile : de nombreux cyclistes continuent à emprunter le trottoir cyclo-piéton existant, étroit et en mauvais état, par crainte du trafic motorisé. Une séparation physique permettrait de rendre l'aménagement plus attractif pour ce public également et de libérer le trottoir pour les piétons ;  
  • Améliorer l'identification de la piste (marquages effacés, signalisation routière...)  

Des demandes légitimes qui, on l'espère, recevront une bonne écoute de la Région comme des deux communes.

Delphine METTEN - GRACQ Watermael-Boitsfort
Pierre HENRIET - GRACQ 1000 Bruxelles

Pour en savoir plus...

16842 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ