Le programme d’urbanisme tactique Strade aperte - Open Streets de la capitale lombarde connaît un coup d’accélérateur grâce au COVID. Avec des mesures d’aménagements de l’espace public très favorables au vélo, via la création d'espaces de convivialité et de distanciation sociale.

La ville de Milan s’est engagée voilà plusieurs années à repenser la mobilité dans son ensemble et l’aménagement de son espace public en recourant à l’urbanisme tactique. Ce concept se base sur des aménagements réversibles, à bas coût, pour montrer et tester des changements possibles quant à l’aménagement d’une rue, d’une intersection ou d’un espace public en concertation avec les citoyens. Ils peuvent être temporaires, ou servir de phase tes avant d’investir des ressources et des moyens pour réaliser un aménagement définitif.

Le projet d’aménagement de la Piazze Aperte, débuté en 2018, a permis d’expérimenter cette nouvelle approche et de développer les outils et les compétences nécessaires pour ce type d’intervention dans l’espace public.

Milan Open Streets

Fin 2019, l’enquête publique pour redessiner des places dans chaque quartier de la ville a permis de proposer 65 nouveaux projets avec la collaboration des citoyens.

Avec le déconfinement progressif qui se met en place, il est fondamental de repenser les infrastructures et l’espace public pour intégrer les nouvelles mesures de distanciation physique, ce qui constitue un véritable challenge dans des villes à forte densité de population. Cette crise sanitaire a fait également prendre conscience, dans de nombreuses villes à travers le monde, que la meilleure manière de se déplacer et d’intégrer l’activité physique dans une ville est la marche et le vélo.

Milan Open Streets (carte)

Pour promouvoir l’usage d’une mobilité active et durable, la ville de Milan a donc accéléré l’implantation de son plan de mobilité urbaine durable à l’aide du programme Milan 2020 adaptation strategy, en aménageant de nouvelles pistes cyclables et piétonnes temporaires (22 km pour cet été et 35 km pour la fin de l’année), pour obtenir un réseau cyclable radial et circulaire dans la ville à l’horizon 2021.

D’autres projets sont en cours pour faciliter les déplacements à pied et à vélo, permettre la socialisation et recréer de la convivialité : limitation de vitesse à 30 km/h sur 60% du territoire de la ville, appropriation de voiries pour les jeux d’enfants et les sports dans des quartiers sans ou avec peu d’espaces verts, élargissement de trottoirs pour l’installation de terrasses de cafés et restaurants.

Milan Open Streets

Nicolas Selfslagh

EN SAVOIR PLUS

14987 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ